City break, Voyages

A la recherche des fantômes d’Edimbourg

Vendredi 2 novembre en fin d’après-midi, nous nous sommes envolés pour Edimbourg, la capitale de l’Ecosse.
Nous sommes donc arrivés en début de soirée. Après avoir retiré quelques livres sterling au distributeur, nous nous dirigeons vers la navette qui relie l’aéroport et la ville, où une foule de gens attend sagement, et en rang, de pouvoir monter dans le bus. Car nous allons l’apprendre très vite, faire la queue est une institution en Ecosse. Et pour un Français habitué au chaos et au désordre, cela surprend, dans le bon sens.
En 30 minutes, nous rejoignons le centre ville. Nous n’avons pas de mal à trouver la rue où se situe l’appartement de Ian, notre logeur. Après Amsterdam, nous avons en effet décidé de renouveler l’expérience Air B&B. Pour ceux qui ne connaissent pas, le principe est très simple. des particuliers mettent en location leurs appartements. Certains biens sont authentifiés par Air B&B et les risques d’arnaques sont minimes. L’appartement de Ian, très moderne et confortable, se trouve sur Cockburn Street, une rue perpendiculaire à High Street, la rue principale de la vieille ville. En arrivant près de la porte, nous croisons Ian et son amie qui reviennent du restaurant. Ils nous font donc une rapide visite des lieux, nous expliquent les choses à savoir et les lieux à visiter pendant notre séjour.
Et notre immersion dans la ville d’Edimbourg commence le soir même. Après un rapide repas dans un restaurant Thaï (pas très typique, mais rapide et pas très cher), nous nous dirigeons près de la Cathédrale Saint Gilles. Nous avons en effet rendez-vous pour notre Ghost Tour. Vous n’êtes pas sans savoir que l’Ecosse est une terre de légendes et les histoires surnaturelles sont très prisées. Lieux hantés, fantômes et ghouls font partie de la culture populaire. Nous avons donc réservé notre tour avec Mercat tours. Notre guide pour la nuit (il est 22h), Jared, porte une longue cape noire et parle d’une voix rauque. C’est un vrai acteur, qui vit les histoires qu’il raconte, n’hésitant pas à y e mettre le ton. C’est donc avec humour qu’il nous guide à travers la vieille ville et dans les caves souterraines, qui pullulent à Edimbourg. Le tout éclairé à la bougie. Pas toujours facile de tout comprendre avec son magnifique accent écossais, mais la visite est très sympa, malgré le froid glacial. C’est sur Blair Street que notre guide nous abandonne.
C’est complètement gelés que nous rejoignons notre appartement. Comme le système de chauffage est très compliqué, nous n’avons jamais réussi à réchauffer l’appartement. Mais la fatigue et le lit moelleux et douillet nous emportent dans un profond sommeil. Pas de cauchemar malgré les histoires de fantômes entendues plus tôt…
Article précédent Article suivant

Vous devriez aimer...

Pas de commentaires

Donnez votre avis