Des bouts du monde, Voyages

« Ah mais en fait il est là le désert »

Nous quittons donc Uluru et parcourrons les 400kms en sens inverse pour rejoindre la Stuart Highway. Et là, le désert tant attendu fait enfin son apparition. Nous sommes à présent dans le territoire du Sud. Les plaines désertiques s’étalent à perte de vue. C’est l’hiver et il fait froid. Du coup, nous ne souffrons aucunement lors de la conduite. En été, ça doit être une autre histoire quand on sait que les températures peuvent atteindre 50°C.

Nous voilà à la Breakaways Reserve, une région désolée mais pittoresque de collines et d’escarpements arides. Pour parvenir au point de vue, il faut emprunter une route plus que cahoteuse, en terre. Je ne suis pas très chaude pour emmener Mad Max sur ce chemin, mais aujourd’hui, je ne suis pasau volant et Chris insiste. C’est donc parti pour 22kms de bosses, flaques, trous et secousses. Mad Max est pleine de boue !

Mais la vue vaut vraiment le coup. Le vent est glacial mais nous sortons malgré tout de la voiture pour admirer ce paysage qui a servi de décor à des films comme Mad Max III ou dans un autre genre, Priscilla folle du désert !

Je suis complètement gelée et attends Chris dans la voiture alors qu’il marche jusqu’à un autre point de vue. Il a la chance d’apercevoir plusieurs kangourous qui ont trouvé refuge dans des grottes. 
Article précédent Article suivant

Vous devriez aimer...

Pas de commentaires

Donnez votre avis