Ciné/Séries

Avant-première de Sherlock en présence de Steven Moffat

Ne me demandez pas comment, je ne révèle pas mes petits secrets, mais j’ai eu la chance, que dis-je, le bonheur, d’assister hier soir à la projection en avant-première de l’épisode 1 de la saison 2 de la série Sherlock, tout ça en présence du maître. Oui le grand, l’unique Steven Moffat était à Paris pour la promo de la série. Laissez-moi vous conter cette sympathique petite soirée.

Rendez-vous était fixé à 20h dans les locaux de France Télévisions. Tranquillement, je me pointe vers 19h45, ne pensant pas trouver grand monde. Stupéfaction, une longue file de fans, journalistes… s’était déjà formée dans le hall. J’aperçois de jeunes fans coiffées du « funny hat » de Sherlock. D’autres, parapluie Mycroftien à la main et style british, parlent avec passion de leur série préférée. Malheureusement, je n’ai personne avec moi avec qui partager ce moment donc j’écoute et commente les conversations des autres invités.

20h00, les hôtesses nous laissent entrer dans le hall de la salle de projection. La salle est décorée aux couleurs de la série. Les superbes photos promo de la saison 2 ornent les murs et certains courageux se sont même pris en photo aux côtés de Sherlock, dans la peau du Dr Watson (oui vous savez ces panneaux avec un trou pour la tête…). La chaîne distribue même des petits papier à remplir afin de participer au tirage au sort qui permet de gagner des coffrets DVD de la saison 1.

Il commence à y avoir une sacrée foule et moi qui connaît la salle de projection, je me demande si on va tous rentrer. Les portes s’ouvrent, je me faufile afin de dégoter une bonne place. La rangée de sièges « réservés » m’intrigue. non sans mal, tout ce petit monde rentre et s’installe dans la salle. tout le monde est là… Je me retourne et là, j’aperçois le Moff qui prend place dans la salle, accompagné de sa Sue. Décidément, ils sont inséparables ces deux là. Bon ok c’est la productrice du show mais je trouve ça trop mignon quand même.

Je capte des brides de conversation et comprend que beaucoup de personnes dans la salle n’ont pas encore vu l’épisode. Plus que ce que je ne pensais en fait. Bon pour moi ce sera juste la troisième fois mais j’aime tellement cet épisode. Le meilleur de la série à mes yeux. J’ai une appréhension : la chaîne va-t-elle nous diffuser l’épisode en Français ? Ouf non, nous avons droit à la bonne vieille VOST.

La projo démarre. On attaque direct avec le cliffhanger de la saison 1… Et là le choc. Oui je l’ai vu 3 fois cet épisode mais Benedict Cumberbatch sur grand écran, c’est juste wahouuuuuu (mode Cumberbitch activé). Non mais ce regard, ces yeux, je fonds…. (mode Cumberbitch désactivé). Les rires s’enchaînent dans la salle et je m’attendais à un ou deux sifflets à l’apparition de Lara Pulver nue mais non. Ils sont pas drôles les gens… La projection se déroule sans accroc mais à 20 minutes de la fin, écran noir ! Panique dans la salle, mes voisines me demandent si c’est la fin de l’épisode. Ah bah non reste 20 minutes !!! Mais que se passe-t-il, les lumières se rallument, Steven et Sue quittent la salle et on nous laisse mariner. Petit vent de frustration dans la salle. Steven et Sue reviennent et une responsable de la chaîne nous rassure : problème technique. 5 minutes plus tard, tout rentre dans l’ordre et l’intrigue reprend.

Le générique de fin retentit, applaudissements du public (assez timides j’ai trouvé). Quelques secondes plus tard, Steven Moffat prend place sur l’estrade, accompagné d’un traducteur et d’un journaliste (le même qu’au Comic Con si mes souvenirs sont bons). Le journaliste lance l’échange avec 2 questions. Comme à son habitude, Steven Moffat est détendu et répond aux questions de manière très claire et détaillée. Il n’est pas avare d’anecdotes et son humour so british déclenche quelques rires dans la salle. Il n’hésite pas à s’adresser à son épouse, qui elle est restée dans la salle. Certains l’ont trouvé agacé mais moi ça ne m’a pas marqué.

L’échange a duré une bonne demi-heure. Un buffet anglais nous attendait dans le hall. Juste le temps de picorer deux ou trois mini pâtisseries et je sois malheureusement m’éclipser. Il est déjà 23h45, je suis loin de chez moi, et le lendemain, une grosse journée m’attend.

Mais comme je suis une perle (là s’arrêtent les limites de ma modestie), je vous ai filmé (presque) toute la rencontre avec le maître. Ne vous attendez pas un scoop sur la version US, Sue a dit « No comment ». Au moins on sait qui porte la culotte chez les Moff !

Article précédent Article suivant

Vous devriez aimer...

Pas de commentaires

Donnez votre avis