Des bouts du monde, Voyages

Back to Sydney

Nous quittons donc la Great Ocean Road pour tracer jusqu’à Melbourne. Nous traversons la ville pour voir un peu à quoi cela ressemble mais nous ne pouvons pas nous permettre de la visiter.

A quelques kilomètres de la ville, nous nous arrêtons en bordure de l’autoroute pour passer la nuit. Il fait nuit noire, nous avons faim, froid, sommeil. Comme nous le faisons d’habitude, nous nous éloignons un peu du bitume pour être plus tranquilles. Mais comme ce n’est décidément pas notre semaine, nous nous embourbons dans la boue. Nous n’avons en effet pas vu que la terre était très humide. La voiture est très basse et les roues s’enlisent de plus en plus. Impossible de bouger la voiture. Dégoûtés, nous nous mettons à repousser la terre pour tenter de dégager les roues. Une heure plus tard, c’est toujours la même catastrophe.

Nous décidons donc d’appeler le service dépannage d’Europcar. Une demi-heure plus tard, un camion vient nous sortir de là. Le mécanicien teste la voiture qui n’a rien. Il nous conseille également une autre aire de repos, à quelques kilomètres de là. Sauf que ce qu’il a oublié de nous préciser c’est que c’est un relais pour camions et une station essence. Tant pis il est déjà 23 heures, nous n’avons pas mangé et nous sommes épuisés. On se venge avec un bon gros Mac Do avant de faire un petit somme sur le parking.

Le lendemain matin, nous mettons les voiles très tôt. Je prends le volant et parcours d’une traite (ou presque) les 800 kilomètres qui nous séparent de Sydney.

Nous nous arrêtons en chemin dans une minuscule ville qui fut le repère du célèbre gangster Ned Kelly.

Nous arrivons en fin d’après-midi dans les embouteillages de Sydney. Nous nous garons enfin à Surry Hills vers 19h. Un ami à Chris nous prête son appart pour le week-end. Je ne sais pas comment nous aurions fait sans son aide (encore merci Alex). Nous nous reposons et le lendemain matin, nous sortons toutes les affaires de la voiture.  Il nous faut trouver un appart au plus vite. Heureusement, la chance nous souris enfin et le dimanche soir, après avoir rendu la voiture le matin, nous prenons possession de notre chambre dans une colocation de Surry Hills. Le lundi, nous enchaînons les aller-retour pour emmener tout le matériel de camping dans notre nouveau chez-nous, sous des trombes d’eau (sinon c’est pas drôle).

Depuis deux semaines, nous cherchons un job. La recherche prend un peu plus de temps que prévu mais nous sommes sur de bonnes pistes. La suite au prochain épisode…
Article précédent Article suivant

Vous devriez aimer...

3 commentaires

  • Reply Anonymous 10 juillet 2013 at 9 h 50 min

    Bravo, vous êtes des champions… Votre pugnacité sera payante,
    vous allez trouver un job
    Bisousssss
    Mutti

  • Reply Hélène 10 juillet 2013 at 12 h 25 min

    Happy end ! o/
    Hâte de lire la suite des aventures !

  • Reply Anonymous 30 juillet 2013 at 17 h 16 min

    Mélissa
    je souhaiterai répondre à ton article : « les Aborigènes et moi » du 28 juillet que nous avons reçu le 29 juillet
    mais je ne trouve pas cet article dans ton blog !
    Merci pour ta réponse
    Pascal

  • Donnez votre avis