Société

Et le papa, il t’aide ?

Que les jeunes mamans qui n’ont jamais entendu cette phrase lèvent la main ? Comment en 2017 peut-on encore entendre ce genre de chose ?

Alors je vous réponds tout de suite. Non le papa il ne « m’aide » pas il fait juste ce qu’il a à faire. Il s’occupe de sa fille depuis ses premières heures, la change, l’habille (et même qu’il sait mettre un body sans mode d’emploi), lui donne le biberon, joue avec elle, la câline (beaucoup), l’emmène chez le médecin, la berce…Il fait tout ça sans que je lui « demande » quoi que ce soit et avec plaisir. Après tout, c’est aussi son enfant non ?

Mais il ne fait pas que ça. Chez nous, le partage quotidien des tâches est équitable. Certaines tâches lui sont dédiées, après accord avec lui (oui bon je n’aime pas sortir les poubelles, j’avoue). Il fait le ménage, s’occupe des tâches administratives (beaucoup mieux que moi, soyons honnête), cuisine…Bref là encore il vit dans cet appartement aussi bien que moi et s’en occupe donc tout autant.

Et tout cela se fait le plus naturellement du monde. Suis-je tombée sur la perle rare ? C’est une vraie question que je me pose quand j’entends encore de nombreux témoignages de jeunes mamans (et femmes en général) dont le conjoint ne participe que rarement aux tâches ménagères, et qui en plus demande de la reconnaissance quand il passe l’aspirateur.

Oui, bien souvent, les sorties d’école sont encore fréquentées essentiellement par les mamans. Dans la salle d’attente du médecin, lorsque j’emmène ma fille pour ses visites mensuelles (je ne travaille pas le vendredi après-midi dans mon entreprise), là encore je ne croise que des femmes avec leurs petits.

Et cela ne m’étonne (malheureusement) qu’à moitié. Quand j’entends certaines femmes de mon âge sortir des banalités et des clichés vieux comme le monde sur le rôle des hommes et des femmes (oui, pour certaines de mes congénères, les femmes aiment rester à la maison s’occuper de leurs petits pendant que les hommes sortent picoler avec leurs potes. Je n’invente rien, on m’a réellement sorti cette phrase il y a quelques semaines). Mesdames, il ne tient qu’à vous de changer tout ça. De pas l’éducation que vous donnez à vos enfants. Car si même la société contribue à véhiculer ce genre de clichés, l’éducation joue un rôle primordial. Vos enfants absorbent tout et se nourrissent du modèle que vous leur offrez.

Heureusement, les mentalités changent, doucement, et aujourd’hui les hommes qui s’occupent de leurs enfants sont plus à l’aise et moins critiqués. Mon grand-père de 88 ans est vraiment admiratif de cette période lui qui rêvait de se balader en poussette avec sa fille, mais tu comprends, c’était très mal vu à l’époque. Alors il s’est privé d’un plaisir juste par peur du regard des autres et du poids de la société qui établit ce qui est masculin ou féminin.

En revanche, je ne cautionne pas le fait de « féliciter » un père qui s’occupe de ses enfants comme si c’était un exploit. Là encore, ces remarques viennent le plus souvent de femmes. On félicite le papa et on me rappelle la chance que j’ai d’avoir un homme qui « m’aide ».

Cet article est très décousu mais j’ai vraiment du mal à garder mon calme face à tout cela. Et une fois encore, ce qui m’agace, c’est que ce sont bien couvent les femmes qui véhiculent elles-mêmes ces clichés et clivages.

Le monde égalitaire tel que je l’imagine et tel que je le souhaite pour le futur de ma fille me semble, hélas, encore bien loin…Peut-être qu’un jour hommes et femmes seront enfin égaux sur tout…Peut-être un jour…

Article précédent

Vous devriez aimer...

Pas de commentaires

Donnez votre avis