Mode/Beauté/Santé

J’ai testé l’hypnose thérapeutique à Lyon

Non l’hypnose ce n’est pas que Messmer et ses shows (impressionnants) à l’américaine. Cette dernière peut également être thérapeutique. C’est une vraie discipline, qui peut aider les patients à guérir leurs angoisses et leurs dépendances. Souffrant d’une maladie de peau depuis plus de 15 ans maintenant, j’ai décidé de tester cette méthode pour en venir à bout. Voici le récit de mon expérience.

Pourquoi l’hypnose thérapeutique ?

Comme de nombreuses personnes, j’ai moi aussi quelques problèmes enfouis depuis des années provoquant certaines réactions sur mon corps. Voilà je souffre d’eczéma, qui s’étale sur mon corps depuis mon adolescence. Par vague, il va et vient, de manière plus ou moins prononcée. Des pics surviennent en période de stress, doutes ou changements importants dans ma vie. C’est-à-dire souvent…

Après avoir essayé plusieurs traitements et remèdes, j’ai décidé de me tourner vers l’hypnose thérapeutique sur les conseils d’un ami. Ce dernier, mordu d’hypnose depuis des années, s’est d’ailleurs formé à cette pratique. Après avoir posté un message sur son groupe Facebook d’hypnose, il me sort deux noms de très bons thérapeutes sur Lyon. J’ai choisi Claire Allain après avoir consulté son site internet.

Hypnose et thérapies brèves : qu’est-ce que c’est ?

L’hypnose n’est pas synonyme d’endormissement total et perte de contrôle. L’hypnothérapeute va plutôt emmener son patient dans un « état modifié de conscience », ce qui va permettre d’accéder à l’inconscient.
Il faut savoir que cet état modifié de conscience est tout à fait naturel, il tient l’individu entre l’état de veille et le sommeil. Et dans cet état, la réceptivité du cerveau est maximale. Il s’agit alors pour le thérapeute de le « reprogrammer », par le biais de la visualisation. Le cerveau va alors se reconditionner tout doucement et générer de nouvelles idées conscientes, qui amènent à un changement du comportement.

Il existe différents types d’hypnose. Claire Allain utilise pendant ses séances l’hypnose Ericksonnienne, qui sollicite la participation très active du patient. Vous n’êtes donc pas spectateur mais acteur de votre thérapie.

Les séances

En arrivant au cabinet de Claire Allain, je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Tout a donc commencé par une discussion, la thérapeute écoute la raison de votre venue et essaye de cerner votre personnalité avec un entretien rondement mené. Elle rebondit en permanence sur vos réponses, nous fait s’interroger sur nous-même et nos soucis enfouis. Une fois son « diagnostic » posé, elle décide quelles méthodes employer.

Je ne saurais pas vraiment vous détailler avec précision mes séances. Je sais juste qu’elles m’ont emmenée loin, dans des souvenirs que je pensais enfouis à jamais. Les techniques sont nombreuses et font beaucoup appel à la visualisation. Fixer une ligne vers l’horizon, s’imaginer dans un endroit chaleureux, ressentir la peine et lui accorder une échelle de valeur, apprendre à relâcher la pression grâce à un exercice chanté…Moi qui suis extrêmement pudique, j’ai eu toute confiance en elle et me suis laissée porter par le son de sa voix. Moi qui suis pudique, j’ai fredonné, j’ai ri et j’ai pleuré aussi. Beaucoup.

Faire la démarche d’une hypnothérapie, c’est accepter de mettre son esprit à nu. C’est se faire envahir par des émotions et des vérités qu’on imaginait pas. C’est lâcher prise, complètement, et faire confiance à la personne qui vous accompagne dans ce long chemin.
Choisissez donc quelqu’un en qui vous avez toute confiance, avec qui vous vous sentez à l’aise car il n’est pas évident de raconter ses secrets les plus intimes à un(e) inconnu(e).

Le bilan

Alors non, l’hypnose thérapeutique n’est pas (toujours) miraculeuse. Pour ma part, mes séances m’ont permis de prendre conscience de certaines choses, à moi maintenant de tout faire pour appliquer les conseils de ma thérapeute. Car si cette dernière m’a guidé dans cette recherche, elle ne peut pas faire l’effort à ma place. Une fois le ou les problèmes pointés du doigt, il nous appartient d’agir pour faire avancer son histoire.
Comme toutes thérapies de ce genre, certaines personnes seront beaucoup plus réceptives que d’autres et les bienfaits se feront plus ou moins ressentir. Il est donc très important de se rendre à sa séance avec l’esprit (grand) ouvert mais de ne pas mettre tous ses espoirs de guérison sur cette thérapie.

Pour ma part, ces quelques séances m’ont beaucoup appris sur moi-même, je suis consciente de certaines choses que j’avais enfoui, surement délibérément. A moi maintenant de faire le nécessaire pour que ces parasites cessent de me gâcher l’existence.

Et vous, avez-vous déjà tenté l’hypnose thérapeutique ? Racontez-moi votre expérience dans les commentaires.

PS : Pour les Lyonnais intéressés, voici les coordonnées de Claire Allain.

Article précédent Article suivant

Vous devriez aimer...

1 commentaire

  • Reply Vincent 25 juillet 2017 at 13 h 25 min

    Testé et adopté !

    J’ai eu récemment une opération de la hanche, mais la date avait déjà été fixée il y a 3 mois de ça….

    Je pensais de plus en plus à l’après opération, comment j’allais marcher, m’habiller, me laver, bref je me montais une anxiété pou quelque chose que je n’avais jamais vécu. J’y pensais toute la journée, du matin jusqu’au soir… Jusqu’à ce que je découvre l’hypnose thérapeutique.

    Il m’a fallu juste expliquer à la thérapeute ce que j’attendais de la séance, chose simple, arrêter de penser à l »après.

    On ne tombe pas dans les pommes comme à la télé, non pas du tout. Installé dans un fauteuil hyper confortable, il suffit juste de prêter attention à sa respiration, de fermer les yeux quand le besoin se fait sentir et d’écouter la voix de la thérapeute et là… Ça vient d’un coup, dans une semi sieste.

    Le principe pour moi était de me faire vivre l’instant présent, arrêter de penser au futur et de lâcher le passé.

    Réussi à 100% pour vivre l’instant présent dès la première séance, je ne pensais plus au « oui, mais après ? »

    Pour lâcher le passé, événement un peu moins drôle, qui en fait me faisait toujours penser et planifier le futur il a fallu une seconde séance.

    Enfoui au plus profond de mon inconscient, ce « souvenir oublié » désagréable, elle me l’a fait déposer au pied d’un arbre dans le rêve guidé et j’en suis débarrassé !

    Je recommande donc l’hypnose thérapeutique à tous et toutes qui cherchent à améliorer leur vie.

  • Donnez votre avis