Des bouts du monde, Voyages

La Chaussée des Géants

Nous avons réservé une excursion à la Chaussée des géants en car, solution la plus avantageuse pour visiter la côte d’Antrim. A 9 heures tapantes, nous montons dans le bus entourés d’une cinquantaine de touristes du monde entier. C’est l’inconvénient des excursions organisées. Nous quittons donc Belfast sous un soleil magnifique. Qui l’eut cru après les averses de la veille. Nous nous installons confortablement tout en admirant le paysage par la fenêtre. A0 peine sortis de la ville, les paysages s’étalent et le vert, symbole de l’Irlande, se fait de plus en plus présent.
Après plus d’une heure de route, nous nous arrêtons quelques instants dans un charmant petit village pour prendre quelques photos et nous dégourdir les jambes. L’air est pur et frais et le beau temps toujours présent. on a hâte d’arriver à destination. Nous repartons direction cette fois la Bushmills Distillery, la plus ancienne distillerie officielle de whisky du monde. Elle a en effet obtenu sa licence officielle de fabrication de whisky en avril 1608.La visite, et donc la dégustation, n’est pas incluse dans notre parcours mais on s’arrête le temps de prendre quelques photos. On nous incite tout de même à passer par la boutique (ben voyons). Nous en profitons pour acheter une bouteille.
Après quelques kilomètres, nous arrivons enfin en terre promise. Il est presque 14 heures et la faim nous tiraille le ventre. Après un rapide repas, nous partons à pieds jusqu’à la fameuse Chaussée des géants (Giant’s Causeway en VO). Le site est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1986 et se caractérise par environ 40 000 colonnes hexagonales verticales juxtaposées.
C’est donc sous le soleil que nous découvrons ce joyau de la nature. Tout excités, on escalade ces prismes de lave refroidie que nous avons vu 1000 fois en photos. Cette avancée dans la mer est impressionnante. Ce paysage recèle un côté magique et épique. Les falaises qui entourent la chaussée des géants ne mesure pas moins de 28 mètres et après avoir exploré la chaussée, nous nous attaquons à la falaise. Bon disons le franchement, nous ne sommes pas de grands sportifs (surtout moi) et se remettre à marcher et escalader me tire les jambes. Mais l’effort est payant et la vue depuis la falaise est tout simplement extraordinaire. Sans un mot, nous admirons le paysage à couper le souffle qui s’étend devant nous. C’est calme, reposant et on sent seuls au monde face à cette merveille de la nature. Ce n’est que le début du voyage, mais déjà nous vivons pleinement notre rêve irlandais.
C’est revigorés que nous rejoignons notre car pour nous rendre à quelques kilomètres de là, dans un endroit appelé Carrick-a-Rede. La curiosité de ce site est un Pont en cordon qui relie l’île de Carrick au reste de l’Irlande. Il mesure 20 mètres de longueur et est suspendu à 30 mètres au-dessus de la mer. C’est aujourd’hui un site touristique et il faut payer quelques euros pour le traverser. Si Chris s’y est aventurer, je ne me suis pas lancée par peur du vertige. Il faut dire que c’est assez impressionnant d’être suspendu comme cela au dessus de la mer. En attendant qu’il revienne, je suis montée sur l’une des falaises pour faire de jolies photos du paysage. La vue depuis l’île était magnifique. Heureusement, Chris a pris quelques photos.
Après cette excursion, notre chauffeur nous a arrêté au Dunluce Castle afin de prendre quelques photos. Retour à Belfast en passant pas la côté d’Antrim et ses paysages fabuleux.
C’est crevés mais heureux que nous repassons à notre auberge pour nous changer et ressortir dans Belfast. Nous ne pouvions en effet pas passer par cette ville sans jeter un coup d’oeil aux fameux chantiers navals Harland and Wolff qui ont construit le fameux Titanic en 1907. Le quartier des chantiers navals est en pleine réhabilitation et est devenue le quartier un peu hype de la ville avec ses lofts et son centre culturel important. Nous flânons sous le soleil jusqu’à découvrir les deux fameuses grues jaunes de la Harland and Wolff.
Après ce petit tour, nous rejoignons le centre ville où l’animation dans les pubs commence. Cela nous change de la ville déserte de la veille. En nous rapprochant du quartier de la Queen’s University, l’ambiance est de plus en plus festive. Que d’extravagance. Des filles déguisées en pompier ou infirmières très sexys, des bus boîte de nuit…cela rappelle Londres mais en un peu plus trash. On trouve un endroit pas cher (pas évident en Irlande) pour manger un bout et allons nous coucher. Demain, une très très longue journée nous attend…
Article précédent Article suivant

Vous devriez aimer...

Pas de commentaires

Donnez votre avis