Ciné/Séries

Pèlerinage à Londres

Samedi 12 novembre 2011, le réveil sonne à 7h du matin. C’est dur, ça pique, mais cette journée, je l’attends depuis le mois d’août. C’est donc accompagnée de super-copine que je me dirige gare du Nord, direction London !!!!

Dans l’Eurostar, les heures passent lentement mais l’excitation augmente ! Arrivée à Londres sous un beau soleil, nous prenons le métro un peu plus loin que la gare pour éviter la foule. Direction : Baker Street. Et oui on débute ce pèlerinage par l’antre de Sherlock Holmes. Après quelques petites hésitations quant à la direction à prendre, nous trouvons enfin le 221B… Photos, extase, nous sommes comblées de voir de nos propres yeux ce monument de la culture britannique.

Mais pas le temps de traîner, il faut maintenant se diriger vers notre destination suivante : la Doctor Who Experience ! Quelques problèmes de métro plus tard, pas de doute, nous voilà au bon endroit. Un TARDIS sur la devanture du bâtiment, des enfants heureux qui sortent tout sourire de l’exposition, pas de doute, on va passer un super moment. Comme on est un peu en avance, on décide de manger un bout à la cafet’ de l’expo. On dévore notre petit sandwich entourées d’autocollants de Daleks, Cybermen et autres monstres, avec le générique de la série en bruit de fond.

tardis-doctor-who-convention

Bon on ne tient, il faut qu’on y aille ! Après une petite photo devant un Tardis virtuel, on entre dans l’arène. Si vous comptez voir un jour l’expo (elle déménage de Londres fin février pour s’installer à Cardiff), ne lisez pas ce qui suis, c’est un conseil.

L’attraction commence dans une petite pièce où on voit un best of des moments les plus marquants d’Eleven. Dans la salle, beaucoup d’enfants…et nous, encore plus à fond qu’eux. On vit un rêve éveillé.

Une fois la petite vidéo terminée, l’écran s’ouvre avec la forme de la fissure dans le mur de la chambre d’Amelia Pond. On retient un cri de joie ! L’aventure interactive commence. Le Docteur est bloqué dans le Pendorica et sollicite notre aide. Mention spéciale à Matt Smith qui nous a bien fait rire dans ces petites scénettes.

L’aventure continue, et on tombe au milieu d’une guerre entre Daleks. Il y en a trois avec nous dans la pièce. La voix, les « Exterminate », tout y est et je dois dire que c’est assez flippant de les voir si près de nous.

Mais trêve de blabla, le Docteur nous presse et nous voilà propulsé dans…LE TARDIS ! Là je croie bien qu’on a un peu crié quand même. Bon il y avait trop d’enfants donc on n’a pas pu le piloter (oui on est pas des monstres, on allait quand même pas les pousser quoique l’idée nous a sans doute traverser l’esprit). Mais quelle joie ! On finit par retrouver la Pandorica et libérer le Docteur. Ce faisant, on travers la brèche dans l’univers qui a la forme de la fissure dans le mur. Chaussé de nos lunettes 3D, on se fait attaquer par tous les méchants de la série. Et croyez moi, un ange pleureur qui fonce droit sur vous, et ben ça fait tout drôle. Le Docteur vient ensuite nous sauver et il nous remercie de l’avoir libéré.

A peine remises de nos émotions, nous continuons avec la partie exposition. Nous étions comme des enfants un matin de Noël. Imaginez un peu tous les objets qui font la série, là, juste devant nos yeux. Les costumes des 11 Doctor, des compagnons, des Time Lord, les méchants en chair et en os, les gadgets… On ne sait plus où donner de la tête.

doctor-who-costumes

Mais soudain, nos cœurs cessent un instant de battre. Là, devant nous, se trouve une réplique exacte du TARDIS de Nine et Ten. L’émotion est déjà grande mais on retient vraiment une petite larme alors que la scène du départ de Ten se projette sur grand écran. Et entendre 10 fois le déchirant « I don’t want to go », ça fout un coup à nos petits cœurs tout mous.

docteur-who-tardis-ten

Après avoir fait une dizaine de fois le tour de l’expo, on atterrit dans la boutique de l’expo et à mon grand étonnement, nous avons été hyper raisonnables. Il faut dire que nous reprenons le métro, la tête dans les nuages, direction le Forbidden Planet, le temple des goodies de séries. Un poster, un Adipose, des auto-collants, un scrwdriver et quelques autres petites acquisitions plus tard, nous sommes exténuées… un petit café, un muffin, et direction la gare. il est déjà l’heure de repartir.

doctor-who-monsters

Une exposition vraiment réussie, on en sort des étincelles plein les yeux et on a qu’une envie…y retourner !

Article précédent Article suivant

Vous devriez aimer...

3 commentaires

  • Reply Elea 16 février 2012 at 19 h 41 min

    Ça me met des p’tites étoiles dans les yeux rien que de relire nos aventures londoniennes ! 😀
    Ça restera de beaux souvenirs !

  • Reply priscilla Re 3 février 2014 at 18 h 21 min

    Vous savez où cette exposition est à l’heure d’aujourd’hui???

    • Reply Bigger-Inside 3 février 2014 at 22 h 09 min

      Aux dernières nouvelles, l’exposition était à Cardiff au Pays de Galles mais à vérifier sur le net si elle s’y trouve toujours 😉

    Donnez votre avis