Des bouts du monde, Voyages

Seychelles (Jour 10) : Beauvallon Beach

Dernière matinée chez Nadège. Nous discutons un peu avec elle pour lui dire au revoir et la remercions de son accueil. Nous enfilons nos gros sacs de routards pour nous rendre 2 rues plus loin.
Chris y tenait alors nous avons booké un petit massage balinais à l’huile de coco. 30 minutes pour moi, 1 heure pour lui. C’est très relaxant et l’huile de coco calme nos coups de soleil. Pendant que Chris se fait masser, je vais poster nos cartes postales et je profite des derniers instants sur La Digue. Je croise Nevis et lui dit au revoir.
Cette petite île si belle, préservée et accueillante va beaucoup me manquer.
Nous nous dirigeons vers la jetée pour prendre le ferry. Nous allons d’abord jusqu’à Praslin puis prenons un bateau plus grand pour nous rendre à Mahé. Si nous avions su, nous aurions pris l’avion. La mer est agitée et nous ne nous sentons pas très bien. Pour oublier notre mal de mer, nous nous assoupissons pendant la bonne heure que dure la traversée.
Au port de Mahé, nous sentons déjà la différence avec les autres îles. C’est industriel et les chauffeurs de taxi ne nous laissent même pas le temps de descendre du bateau qu’ils veulent déjà nous embarquer dans leurs taxis. Nous avions négocié notre trajet en taxi avec notre hôtel donc un chauffeur nous attendait déjà.
Il est peu bavard et nous nous retrouvons coincés dans…les embouteillages ! Toute cette agitation nous fait tout drôle après 10 jours passés au calme et loin du stress de la ville. Nous arrivons donc en début d’après midi à notre hôtel. La chambre est très confortable.
Nous décidons de prendre le bus pour nous rendre à la fameuse plage de Beauvallon. Il fait chaud et nous attendons le bus plus d’une demi heure. Nous traversons un hôtel de luxe et franchement moche pour nous rendre sur la plage. Et si la baie est très belle, elle est également dénaturée par le tourisme. De nombreux grands hôtels ont un accès privé à la plage et ont donc installés transats… Des touristes squattent toute la journée et ne font apparemment rien d’autre que de faire le lézard sur leur transat. Les hôtels ont également bars et autre restaurants sur la plage.
C’est surfait et fréquenté par des frimeurs. Tout ce que nous détestons. Nous essayons de ne pas y faire attention et de profiter de notre baignade. L’eau est vraiment très bonne et il n’y a aucun courant. On peut donc nager en toute tranquillité.
Nous décidons de rentrer à l’hôtel à pieds. C’est loin mais marcher nous fait du bien. Nous nous arrêtons à l’épicerie pour acheter quelques bricoles à grignoter pour notre repas du soir.
C’est donc au calme sur notre terrasse  que nous passons la soirée.  La journée a été longue et nous sommes nostalgiques. La Digue nous manque déjà…
Article précédent Article suivant

Vous devriez aimer...

Pas de commentaires

Donnez votre avis