Des bouts du monde, Voyages

Seychelles (Jour 7) : Anse Source d’Argent, le paradis sur Terre

Debout 7 heures ! Après un très bon petit déjeuner, nous pédalons jusqu’à la plage Anse Source d’Argent, l’une des plus belles et les plus photographiées du Monde. Chaque année, les mannequins du monde entier posent en bikini pour les éditions été des magazines.
Ce petit paradis est préservé et il faut s’acquitter d’une taxe d’entrée de 100 roupilles par jour et par personne. Une fois notre ticket en poche, il faut encore rouler un peu avant d’atteindre la plage. Nous pédalons à travers une plantation de vanille. Il est 9 heures et les touristes sont peu nombreux.
Nous garons nos vélos pour continuer la balade à pieds. Nous apercevons déjà les fameux blocs de granit. Nous continuons notre avancée avant de nous arrêter bouche bée. C’est marée basse et le spectacle nous coupe le souffle. Un vrai décor de carte postale. Nous marchons le long de la plage et nous nous frayons un passage pour atteindre l’autre côté de la plage et une autre anse. Il faut retrousser les short, mais l’eau n’est pas encore montée ce qui nous permet de contourner les rochers par la mer. Nous profitons de l’absence des touristes pour mitrailler ce paysage préservé. Les photos parlent d’elles mêmes.
Après une heure de promenade, nous revenons sur nos pas. A l’aller, nous avons en effet repéré un petit coin tranquille, entre deux rochers. Nous installons nos serviettes et  courons dans l’eau cristalline avec masque et tuba. Là encore, c’est un véritable aquarium qui nous attend. J’ai oublié mes chaussures d’eau à la guest house alors ma progression dans l’eau est un peu difficile. Je ne peux en effet pas trop nager (moins d’un mètre d’eau) et j’ai repéré des oursins énormes. Je dois donc faire très attention. Chris, qui lui est bien équipé, s’aventure jusqu’à la barrière de corail, à quelques mètres au  loin. Grâce à l’appareil « waterproof », il fait de jolies photos. Nous admirons les poissons pendant une bonne heure avant de sortir pour sécher un peu.
Nous profitons du spectacle magnifique. Le soleil tape et mon bronzage prend un sacré coup d’accélérateur.  Les touristes commencent à arriver, mais en véritables moutons, ils s’agglutinent sur la première plage. Isolés, nous contemplons encore un peu la vue mais comme cuire comme des sardines sur la plage n’est décidément pas notre truc, nous décidons de bouger. Nous retournons à nos vélos direction le take away. Nous dégustons notre repas sur la plage d’Anse Réunion. Nous nous faisons un nouveau compagnon. Je dois ici préciser qu’aux Seychelles, il y a des chiens errants un peu partout. Les habitants ne doivent pas contrôler la reproduction de nos amis à 4 pattes et il n’est pas rare de croiser des chiens sur la plage. C’est un gentil labrador qui s’approche de nous alors que nous venons de terminer notre repas. Alors que nous enfourchons nos vélos, le chien se met à courir derrière nous. Dans un premier temps, je ne suis pas rassurée (ceux qui me connaissent savent que j’ai une trouille bleue des chiens). Je me dis qu’au bout de quelques mètres il va se fatiguer. Que nenni. Alors que la route est de plus en plus difficile et grimpe, le chien redouble d’efforts pour ne pas nous perdre et court comme un détraqué derrière nos vélos. Après quelques kilomètres, le chien toujours sur nos talons, nous arrivons à la plage de Grand Anse, au nord est de l’île.
Nous garons nos vélos et nous nous aventurons sur la plage. « Notre » chien nous ouvre la voie. La plage est réputée pour être un peu dangereuse. La baignade y est en effet interdite de juin à octobre. Les courants et les rouleaux, très fort aujourd’hui, me dissuadent un peu. Notre toutou lui, fonce dans l’eau pour se rafraîchir. Chris en fait de même. Moi je préfère rester sur le bord. La roulade magnifique mais flippante que j’ai fait dans les rouleaux d’Anse Lazio quelques jours plus tôt m’empêche de foncer dans les vagues.
Je retourne donc sur la serviette, le chien sur les talons, pour profiter de la vue. La plage est magnifique et très large. Les touristes sont rares. Nous décidons ensuite de rejoindre Petite Anse. Il suffit d’emprunter un chemin à travers la forêt pour tomber dessus.  Cette plage cachée est encore plus belle que la précédente. Elle est déserte mais les rouleaux sont encore plus fort qu’à Grand Anse. Notre nouvel ami nous suit toujours et pendant le trajet, alors que le chemin est parfois difficile à travers les rochers, il s’arrête pour s’assurer que je suis toujours et que je ne tombe pas. Il va même jusqu’à jouer les protecteurs auprès des autres chiens qui veulent nous approcher. Pour le récompenser, nous lui offrons un morceau de notre goûter.
Il est 17h et nous décidons de rentabiliser notre ticket de 100 roupilles en retournant à Anse Source d’Argent. Notre chien n’a malheureusement pas pu continuer la ballade avec nous, trop fatigué. La marée est maintenant haute et l’eau a mangé presque toute la plage. Nous trouvons un bout de plage pour étaler nos serviettes. On se baigne un peu et alors que nous sortons de l’eau, nous tombons sur Pascal et Marie-Chantal, qui sont arrivés à La Digue ce matin. Nous échangeons quelques mots et quelques bons plans avant de reprendre nos vélos pour admirer le coucher de soleil au port.
Il est temps pour nous de rentrer. Nous avons pris des couleurs lors de cette journée plage et nous sommes heureux de pouvoir prendre une bonne douche. Nadège nous a encore préparé un vrai festin.
Demain, notre voisin Nevis nous attend à 9h30 à la jetée pour une excursion aux îles Coco, Félicité et Grande Sœur.
Extinction des feux.
* Notre toutou
Article précédent Article suivant

Vous devriez aimer...

Pas de commentaires

Donnez votre avis