Des bouts du monde, Voyages

Sydney : du fun et de l’émotion pour l’Australia Day

Gros dilemme pour moi en ce dimanche 26 janvier 2014 : vais-je ou non célébrer la fête nationale, l’Australia Day ? Car si ce jour marque la naissance de l’Australie, elle marque également le début des ennuis pour les Aborigènes qui nomment ce jour Invasion Day.

Finalement, gagnée par l’enthousiasme de Chris, je rejoins donc la city pour participer aux festivités. C’est dans un tourbillon de bleu, blanc, rouge ou vert et or que je rejoins Circular Quay. Pratiquement tout le monde porte fièrement vêtements, maquillage, drapeaux aux couleurs de l’Australie. Certains, moins nombreux, portent en signe de soutien le drapeau Aborigène. Résidents, touristes, jeunes ou vieux, absolument tout le monde joue le jeu. Au delà de la fête nationale, j’ai l’impression que cette journée rassemble les amoureux du pays, qu’ils y soient nés ou simplement de passage. Une manière de célébrer tous ensemble cette multi-culturalité qui fait l’Australie d’aujourd’hui, une manière de rendre hommage ou de légitimer ce jeune pays, qui fait rêver et qui est porteur d’espoir et de réussite.

Je me laisse donc gagner très rapidement par la bonne humeur ambiante. La joie s’affiche sur les visages, tout le monde semble heureux. Des jeunes très enthousiastes nous tapent dans la main pour nous souhaiter un « happy Australia Day », les enfants, portés par la musique des concerts, dansent ensemble même sans se connaître, les plus âgés assistent également avec émerveillement aux nombreuses activités organisées par la ville de Sydney, dont plusieurs se déroulent sur la fantastique baie.

L’album de l’Australia Day consultable ici

Des courses de bateaux, un concours de déguisement de petits bateaux, les parachutistes de l’armée qui survolent l’Opéra, un drapeaux géant porté par un hélicoptère fait également plusieurs fois le tour de la baie…on ne s’ennuie pas un instant. Chris et moi sommes accompagnés de Cameron, le nouveau colocataire de Chris, originaire du Queensland.

Alors que nous admirons le spectacle, une vieille dame nous demande notre pays d’origine. « Ah mais vous en France vous avez Bastille Day ! » Je lui réponds par l’affirmative mais lui explique que ce n’est pas vraiment la même ambiance.

Après avoir dégusté un bon hot dog (gratuit), nous décidons de boire une bière sur une terrasse qui offre une vue magnifique sur l’Opéra et la baie.

Nous nous dirigeons ensuite à pieds vers le jardin botanique au pied duquel est organisé une exposition de voitures anciennes. Nous rejoignons ensuite Hyde Park. Après avoir écouté religieusement notre guitariste préféré (Tom Ward), nous nous dirigeons vers le Chinese Market pour manger un bout. Car cette semaine et la semaine prochaine, le Chinese New Year est organisé en grande pompe à Sydney.

Rassasiés, nous marchons ensuite jusqu’à Darling Harbour, sans Cameron. C’est autour d’un café que Chris et moi discutons un bon moment avant de monter sur le pont qui domine Darling Harbour pour assister à un magnifique feux d’artifices, qui clôture en beauté cette belle journée.

Cela ne me rend pas moins sensible aux drames subis par le peuple aborigène mais, alors que je m’attendais à un patriotisme malsain façon USA, j’ai été agréablement surprise par l’ouverture d’esprit et la tolérance qui régnait ce jour-là.

Article précédent Article suivant

Vous devriez aimer...

Pas de commentaires

Donnez votre avis