Des bouts du monde, Voyages

Sydney : journée câlins avec les kangourous et koalas du Featherdale Wildlife Park

PC011104 (Copier)PC010885 (Copier)PC010886 (Copier)PC010888 (Copier)PC010889 (Copier)PC010890 (Copier)
PC010892 (Copier)PC010893 (Copier)PC010896 (Copier)PC010899 (Copier)PC010900 (Copier)PC010906 (Copier)
PC010907 (Copier)PC010911 (Copier)PC010912 (Copier)PC010913 (Copier)PC010915 (Copier)PC010918 (Copier)
PC010921 (Copier)PC010922 (Copier)PC010925 (Copier)PC010929 (Copier)PC010931 (Copier)PC010934 (Copier)

Le 1er décembre dernier, alors que tous les Australiens étaient occupés à décorer leurs maisons pour les fêtes de fin d’année, Chris et moi avons décidé de passer la journée en compagnie de kangourous et de koalas. 
Nous prenons donc le train à Central Station. 40 minutes plus tard, nous devons attendre (loooooongtemps) un bus qui nous dépose devant le  Featherdale Wildlife Park. Grâce à nos super vouchers, nous économisons 20% sur le prix de l’entrée (y’a pas de petites économies…)
Nous arrivons assez rapidement dans le monde des koalas. Ils sont en quasi liberté et nous pouvons même prendre une photo en les câlinant. Mais pas question de les effrayer ou de les toucher n’importe comment. Les gardiens sont là pour veiller au bon déroulement des opérations. Heureux comme des gamins, nous poursuivons notre exploration du parc. Quelle ne fût pas notre surprise en découvrant un immense enclos avec des kangourous en liberté. Toutes sortes de marsupiaux nous entourent et n’attendent qu’une chose : que nous les nourrissons. Pour la modique somme d’1 dollar, nous pouvons acheter un petit cornet garni d’herbes fraîches et de granulés. Il suffit alors de présenter le cornet au marsupial qui se réjouit de ce petit extra. Pendant qu’il mange, vous pouvez donc le caresser. Si les koalas ont le poil rêche, les kangourous sont vraiment très doux. Nous passons des heures en leur compagnie. 
Après un rapide lunch à la cafétéria du parc, nous poursuivons notre balade. Diable de Tasmanie, Dingos, oiseaux, pingouins… nous nous rendons compte à quel point la faune australienne est riche. 
Avant de quitter le parc, nous retournons voir nos amis les kangourous, pour un dernier câlin. C’est enchanté et complètement détendus que nous quittons le parc. 
Je profite de cet article pour faire un petit aparté. La page Facebook du blog (ICI), est publique. Même si vous n’êtes pas inscrit sur ce réseau social, vous pouvez consulter la page à tout moment. Il y a d’ailleurs quelques photos inédites (ICI). 
Article précédent Article suivant

Vous devriez aimer...

Pas de commentaires

Donnez votre avis