Des bouts du monde, Voyages

Sydney : Sealife et Wildlife

P9084642 (Copier)P9084471 (Copier)P9084474 (Copier)P9084476 (Copier)P9084477 (Copier)P9084480 (Copier)
P9084482 (Copier)P9084485 (Copier)P9084488 (Copier)P9084491 (Copier)P9084493 (Copier)P9084494 (Copier)
P9084495 (Copier)P9084496 (Copier)P9084498 (Copier)P9084499 (Copier)P9084501 (Copier)P9084504 (Copier)
P9084505 (Copier)P9084509 (Copier)P9084513 (Copier)P9084514 (Copier)P9084516 (Copier)P9084520 (Copier)

Dimanche 8 septembre, le temps n’est pas au beau fixe. La pluie menace et les températures ont baissé alors que la veille un beau 28° nous incitait à une balade en plein air. Pas de zoo sous la grisaille pour nous donc. Mais que faire à la place ? Et si on tentait l’aquarium ? Les prix sont exorbitants mais une offre très avantageuse sur internet nous décide : 60 dollars pour 5 attractions phares de la ville. 12 dollars par attractions au lieu de 38…on ne réfléchit pas deux fois. Apparemment, Angelina Jolie a eu la même idée que nous et y a emmené sa tribu le matin même (voir ici). 
Munis de nos tickets, nous nous dirigeons à pieds vers Darling Harbour, une ancienne zone de docks industriels transformée en centre de loisirs tapageur. C’est ici que se trouvent l’aquarium, le zoo couvert et le musée de Madame Tussauds (musée de statues de cire). 

Nous pénétrons dans l’aquarium, entourés d’enfants qui hurlent et de touristes asiatiques tous flashs dehors. Mais ne nous plaignons pas : c’est dimanche et il ne fait pas beau. Avant de débuter la visite, passage obligé devant le photographe, à enchaîner les pauses ridicules. Mais c’est plutôt rigolo. Les bassins et aquarium s’enchaînent et nous voyons des poissons et des coraux vraiment magnifiques. Un véritable hommage à la richesse de la vie maritime australienne. Les manchots font leur show et nous assistons à une belle bagarre ou l’expression « se prendre le bec » prend alors tout son sens. Némo et sa copine Doris sont également les stars, avec aquarium privé et flashs incessants des visiteurs ! 

Nous descendons ensuite vers les tunnels. Dans le premier, on peut observer de magnifiques (et immenses) raies, qui nagent majestueusement au-dessus de nos têtes. Et c’est aussi enfin l’occasion pour nous de faire connaissance avec le dugong (qui a été timide et ne s’est jamais montré pendant nos balades dans l’ouest australien). Ce gros mammifère possède une dent allongée à l’avant de la face, mesure 3 à 4 mètres et peut atteindre 900 kg ! 

Le tunnel suivant est consacré aux requins. Nous en avons déjà vus (en action en plus), donc cela ne nous impressionne pas beaucoup. 
La visite est sympathique mais vraiment tournée vers l’entertainment. Ne cherchez pas de panneaux détaillés, d’explications…car même si quelques panneaux numériques nous renseignent, il est très difficile de les lire entre les cris des enfants et la foule qui vous bouscule.

Il est 14 heures et après une petite salade et un gâteau dégustés sur la jetée, nous enchaînons avec la visite du Wildlife, le zoo couvert. Je ne suis pas forcément fan des zoos, et je préfère largement observer les animaux dans leur habitat naturel, mais quand on n’a pas les moyens ou le temps de s’évader de la ville chaque week-end, cette interaction avec les animaux est une véritable bouffée d’oxygène. Là encore si les endroits hyper touristiques et bruyants vous rebutent, passez votre chemin. 

Nous découvrons le diable de Tasmanie, les kangourous roux, de magnifiques oiseaux mais surtout, nous approchons enfin des koalas ! 5 mois en Australie et pas un seul koala ! C’est désormais chose faite. Nous sommes restés au moins une demi-heure devant leur enclos, à les regarder manger et dormir. Oui car les koalas ne font pas grand-chose d’autre. Mais ils sont tellement mignons ! On dirait des grosses peluches ! Bref les Australiens sont vraiment chanceux ! 

Nous passons un bon moment, malgré les enfants irrespectueux qui tapent sur les vitres des animaux (que les parents laissent faire) et le côté marketing du lieu. Nous avons passé une merveilleuse journée !
Article précédent Article suivant

Vous devriez aimer...

Pas de commentaires

Donnez votre avis