Des bouts du monde, Voyages

Traversée du pays

Aujourd’hui, nous entamons notre périple vers l’ouest du pays en passant par Dublin. C’est donc très tôt que nous rejoignons la gare de Belfast direction la capitale de la République d’Irlande. Quelle discipline dans cette gare. On se croirait presque dans un aéroport. Nous nous installons dans un train déjà bondé, en face d’un vieux monsieur. Fatiguée, je ne tarde pas à somnoler (les transports ont un effet berceuse sur moi). Après 2 heures de voyage, nous voilà arrivés à Dublin. Le centre ville n’est pas loin, nous décidons donc d’y aller à pieds. Mais très vite, mon côté râleur reprend le dessus : pas facile de se fondre dans la masse avec un sac à dos de 10 kilos. On décide de s’arrêter dans un Fish and chips pour se restaurer mais le problème des sac à dos revient sur le tapis : comment visiter une ville encombrés comme cela ? Pas de solution pour le moment. On se dirige donc vers la gare routière pour connaître les horaires des cars en direction de Galway, notre destination du soir. Et là mon oeil affuté repère…des consignes ! Youpi un problème de résolu, on peut enfin profiter de Dublin, sous le soleil s’il vous plaît.

Comme nous n’avons pas de temps, on décide de jouer les touristes à fond : bus à étage de visite pour arriver le plus rapidement possible aux endroits stratégiques de la ville. Nous faisons donc un premier arrêt au Trinity College, la plus ancienne université d’Irlande, qui renferme une magnifique bibliothèque et surtout le livre de Kells, l’un des plus somptueux manuscrits enluminés ayant pu survivre à l’époque du Moyen Âge. Malheureusement, nous n’avons pas le temps (et surtout pas envie de dépenser encore plusieurs euros) pour la visite. Nous remontons dans notre bus à touristes direction la Cathédrale Saint-Patrick. Là encore, la visite coûte 5 euros. Chris est un peu déçue, mais ce sera sans moi. Pas envie de dépenser ma petite bourse pour visiter des monuments, ce n’est pas le but de ce voyage. Nous rejoignons à pied la fameuse brasserie Guinness, envahie par les touristes. Dans notre guide, il est expliqué qu’un bar se trouve au 7ème étage. Nous n’avons pas le temps pour la visite mais nous sommes bien décidés à goûter une petite pinte. Et là encore stupéfaction : il faut payer 10 euros pour pouvoir monter au bar et à la boutique de souvenirs. Marre d’être pris pour des gogos, c’est un peu déçus que nous récupérons notre bus pour continuer la visite de cette ville agréable.
Il est l’heure pour nous de rejoindre la gare routière. Presque 4 heures de trajet pour rejoindre Galway, à l’ouest du pays. C’est un peu long, mais on arrive à s’occuper. Les paysages que nous traversons sont magnifiques et la campagne et le vert se font de plus en plus présents. C’est donc vers 22h que nous arrivons dans la charmante petite ville de Galway, sous la pluie. Nous trouvons sans difficulté notre auberge de jeunesse. La nuit fut agréable et sans bruit, un miracle. Nous nous levons une nouvelle fois de bonne heure pour aller explorer la ville. Elle ne m’est pas totalement inconnue puisqu’il y a 10 ans, j’ai logé dans la banlieue de Galway lors de mon premier séjour en Irlande. Rien n’a changé : les petites maisons de couleur, la rue commerçante accueillante, le King’s head (fameux pub vieux de 800 ans) est toujours là et la ville est toujours aussi sympa. Après un rapide tour de la ville, nous prenons notre petit déjeuner dans un coffee shop. Scones, muffins…on se fait plaisir. Nous repartons vers les berges et visitons la Cathédrale de Notre-Dame de l’Assomption et de Saint-Nicolas. On ne peut ensuite s’empêcher de faire une petite session shopping.
Je suis un peu stressée car en début d’après-midi, nous nous dirigeons vers l’aéroport de Galway, qui se trouve à 6kms de la ville, pour récupérer notre voiture de location. Pour la petite histoire, je n’ai pas conduit depuis 2 ans et demi et surtout, je n’ai jamais conduit à gauche ! C’est donc le ventre noué que je me dirige vers le comptoir Hertz. Une fois les formalités administratives accomplies, on m’indique ma voiture. J’ai le droit à une jolie petite Micra gris métallisée. Bon ben cette fois il faut que je me lance. Une fois les réglages fait, j’allume le contact. Bon ça va je ne cale pas et ne me tape pas la honte (pas encore). Nous devons arriver à notre B&B de Clifden avant 18h. Pas facile au début, je roule lentement, mais nous arrivons plus tôt que prévu à destination. Après avoir fait connaissance avec la propriétaire du Hillside Lodge, nous déposons nos affaires dans notre magnifique chambre digne d’un 3 étoiles. Il fait très beau, et ni une ni deux nous revoilà déjà dehors pour une ballade sur les bords de la beach road.
Nous sommes ravis d’être enfin dans le Connemara et nous respirons le bon air pur de la campagne. La vue est incroyable et nous savourons cet instant. Après une ballade de près de 2 heures et demi, nous arrivons dans le centre ville de Cliffden pour manger un bout. Nous sommes attirés par un pub d’où sort une musique irlandaise entraînante. Nous ne sommes pas déçus de notre choix : accueil chaleureux, nourriture très bonne et groupe de musiciens talentueux. On a enfin l’occasion de goûter la Guinness locale. Quel délice. Au diable les préjugés non la Guinness ce n’est pas fort ni âpre. Ce n’est pas tout ça mais la journée fut longue et il nous reste encore 25 bonnes minutes de marche pour rejoindre notre chambre. Extinction des feux. Le bon air, ça fatigue !
Article précédent Article suivant

Vous devriez aimer...

Pas de commentaires

Donnez votre avis