Société

Un an sans réseaux sociaux : mon bilan

Il y a un an, j’ai pris une décision radicale : celle de quitter les réseaux sociaux. Exit Facebook, Instagram et Twitter. Un an après cette cure détox, je vous livre mon bilan.

Le déclic

Je n’ai jamais été très active sur les réseaux sociaux. Une fois la frénésie Facebook passée, je ne postais que rarement. J’étais donc plutôt en mode spectatrice. Twitter, depuis que j’ai quitté mon ancien boulot, je ne m’en servais déjà quasiment plus. Snapchat sonne un peu trop ado pour moi.

J’étais en revanche devenue un peu accro à Instagram, guettant les likes et actualisant frénétiquement mon fil d’actu. Que de temps perdu à être spectatrice de la vie des autres, à me comparer, à me triturer la tête pour rendre également ma vie désirable aux yeux des autres. Je me suis rendue compte que j’étais sous l’emprise de cette machine qui nous dépasse un peu tous. Je me suis fait happée par cette course aux likes et cette mise en scène de soi et de sa vie m’a donné à réfléchir.

Et si finalement, je m’en foutais royalement de la petite vie « parfaite » que les autres essayent de nous vendre ? Et si finalement, au lieu de réfléchir à la meilleure façon de rendre attractive ma photo de voyage, je me contentais de le vivre, et de garder ces moments de bonheur pour moi toute seule ?
Cette surenchère de la vie parfaite a donc commencé à me mettre de plus en plus mal à l’aise. Quelle joie de ne plus subir ces photos de blogueuses et leur look du jour, ces voyageurs non pas en quête de spiritualité ou de bien-être mais de commentaires, ces mamans qui exposent à tout va leur rejeton. Et me rendre compte à quel point je m’en foutais royalement de leur vie, que je ne voulais plus subir ça. Observer ce manque de pudeur, voir la frontière entre le public et l’intime se rétrécir de plus en plus ne me plaît pas. Je ne suis pas une voyeuriste et ne le serai jamais.

J’ai donc commencé à prendre du recul sur la chose et du jour au lendemain, j’ai désinstallé toutes mes applis de réseaux sociaux. Fini. Terminé. Et vous savez quoi ? Quelle libération j’ai ressenti. C’est bête mais je me suis rendue compte à quel point tout cela prend du temps. Et du temps, je préfère en garder pour faire des choses constructives, mener des projets, profiter du temps présent, de mes proches.

Et aujourd’hui ?

Après plus d’un an de détox totale, aujourd’hui, j’ai replongé, un peu. J’ai réinstallé Instagram, mais je m’en suis déjà lassée. A l’heure où j’écris ces mots, j’ai de nouveau mis cette application à la poubelle.
En effet, il y a quelques jours, j’ai reposté une photo, pour voir. Et je n’ai pas aimé les conséquences. Sur cette photo, on me voyait moi et ma fille, de dos. Depuis, de nombreuses marques bébé ainsi que des bloggeuses « maman » me suivent. Le côté commercial de la chose me dérange. J’ai eu l’impression de me faire épier. C’est une étrange sensation.
J’ai 31 ans, je suis maman, j’ai une vie plutôt active, je travaille, je voyage, je sors mais je n’ai plus du tout ce besoin frénétique de partager mon repas du jour ou ma sortie du soir. La détox a donc bien fonctionné.

Quant à Facebook, la rupture est bel et bien consommée. Je ne ressens aucun besoin de m’y reconnecter ni de poster ou de partager. Et puis j’ai l’impression qu’aujourd’hui, on se sert de Facebook comme d’un fil d’actualités. La plupart de mes contacts ne postent plus de choses perso ni de photos. J’avais un peu peur de ne plus être dans le coup et de passer à côté des buzz, mais finalement, j’ai trouvé d’autres sources d’informations.
En revanche, je me sers énormément de Facebook Messenger pour communiquer avec mes connaissances et ma famille. Le système de groupe est bien pratique.
Et pour partager des photos avec mes proches, je ne jure plus que par Google Photos. Cela reste privé mais on peut tout de même poster des commentaires. Pratique.

Et vous, quelle est votre relation avec les réseaux sociaux ? En êtes-vous dégouté ou au contraire, êtes-vous encore accro ? Ouvrez le débat dans les commentaires !

Article précédent Article suivant

Vous devriez aimer...

1 commentaire

  • Reply Cam 31 mai 2017 at 22 h 42 min

    Quel bonheur de te retrouver ici, où justement je ne t’y attendais plus 🙂 !!! Le choix du sujet me parle beaucoup et me tarode toujours autant, nous l’avions évoqué il y a quelques mois… j’ai essayé ta méthode, trop radicale je n’ai pas tenu sur la durée :/ ! Aujourd’hui je suis arrivée à un compromis, Facebook me permets de suivre mes contacts avec un tri amis/connaissances & dans mon flux principal mes centres d’intérets. Instagram amis mais beaucoup de centre d’intéret & pour le reste des réseaux c’est le néant ou pas d’addiction parriculière fort heureusement… côté post c’est la diet, il faut vraiment que ca en vaille le coup pour que cela soit exposé ! Je croise les doigts & les orteils que ca tienne !!! 🙂

  • Donnez votre avis