Des bouts du monde, Voyages

Visite et randonnée dans le Connemara

Programme chargé aujourd’hui. Après un très bon petit déjeuner, nous prenons la voiture direction la Kylemore Abbey. La fameuse abbaye se trouve sur une petite route et n’est pas très bien indiquée. Forcément, je loupe l’entrée et la pluie, pour la première fois depuis notre arrivée en Irlande, se met à tomber. Panique à bord, je ne suis pas du tout habituée à conduire sous la pluie. Après plusieurs kilomètres, je trouve enfin un petit terre plein pour faire demi-tour. Cette fois-ci, pas question de manquer l’entrée. Personne sur le parking. Il faut dire qu’il est encore très tôt. Nous attendons quelques instants à l’intérieur de la voiture que l’averse s’arrête. Nous nous dirigeons ensuite vers l’entrée du bâtiment. Quelle vue splendide. L’abbaye domine le lac et est entourée de verdure. Exactement comme dans mon souvenir (je l’avais visité lors de mon premier séjour).
Nous nous dirigeons vers le comptoir d’accueil pour payer nos 2 tickets d’entrée. Pour une fois, c’est moi qui me lance pour parler en anglais. Mais pas de chance, la charmante hôtesse de caisse est française et me repère à mon accent.
Nous visitons dans un premier temps l’intérieur de l’abbaye. Nous nous promenons donc dans les magnifiques pièces ouvertes au public. La pluie a cessé pour faire place à un magnifique soleil. Nous nous dirigeons sans plus tarder à travers le jardin, en longeant le magnifique lac, jusqu’à la chapelle du domaine. Le lieu est calme et très silencieux. C’est comme si nous étions isolé du monde, entouré de calme et de sérénité.
Une fois la chapelle visitée, nous prenons le mini bus qui nous emmène dans les jardins emménagés du domaine. En effet, les jardins victoriens et une partie des anciennes serres sont restaurés ; ils ont été refaits à l’identique d’après des plans de l’époque, en n’utilisant que des plantes utilisées dans les jardins de l’époque victorienne. Tout cela est magnifique et nous nous attardons dans ce lieu magique.
Il est temps à présent de repartir. Notre journée est loin d’être terminée. Nous conduisons jusqu’à un petit village pour acheter notre pique nique. Cet après-midi sera sportif. Nous nous dirigeons en effet vers le Connemara National Park.  A l’accueil, nous nous renseignons auprès de l’hôtesse sur les différents parcours. Le temps nous fait un peu peur mais on nous assure qu’il ne risque pas de pleuvoir, ou alors des petites averses. Nous trouvons des herbes hautes et confortables pour avaler notre déjeuner.
Nous nous attaquons ensuite à l’ascension du Diamond Hill (altitude 445m), accessible à travers des sentiers aménagés au milieu de tourbières. Cela ne nous semble pas difficile. Enfin ça c’était avant qu’un couple hyper équipé (chaussures de rando, bâton…) ne nous lance un joyeux « good luck ».  Je fais d’un coup moins la fière avec mes petites baskets en toile. A mi-chemin, nous faisons une pause. L’asthme me gagne et j’ai de plus en plus de mal à respirer avec l’altitude. Mais mes efforts sont récompensés. La vue est déjà magnifique. On ne s’attarde pas et on reprend notre marche plus motivés que jamais. le chemin devient de plus en plus difficile. C’est exténués que nous arrivons enfin au sommet de la colline. Nous nous posons pour admirer la superbe vue. Le ciel est dégagé et la pluie n’est plus une menace. Nous restons une bonne demi heure pour récupérer et reprendre des forces. Nous  nous attaquons ensuite à la descente. Beaucoup plus facile dans ce sens là mais si certains endroits sont très étroits et pentus. Nous prenons notre temps. Il faut dire qu’on est tellement bien, là, en pleine nature, seuls au monde. Les touristes sont en effet peu nombreux à cette période de l’année.
C’est donc fatigués mais ressourcés que nous achevons cette belle journée.
Article précédent Article suivant

Vous devriez aimer...

Pas de commentaires

Donnez votre avis