Tous les articles liés à

Amsterdam

Des bouts du monde, Voyages

Amsterdam : Jour 3

Ce matin c’est Dimanche donc mini grasse mat’. Nous nous préparons tranquillement. La journée va être longue car nous devons porter nos sacs de voyage. Après un brin de ménage pour rendre l’appart en bon état à Nina, nous partons en quête d’un petit déjeuner. Après plusieurs minutes de marche, nous décidons de nous rendre dans le quartier du grand marché. Après plusieurs minutes de recherche infructueuses, nous trouvons enfin un endroit où déguster un bon thé et quelques gâteaux. C’est bien rassasiés que nous nous dirigeons vers le musée Heineken. Là encore, nous avions déjà réservé nos billets sur le net.
Nous laissons nos encombrants sacs au vestiaire et c’est parti pour l’expérience. A l’entrée, on nous remet un bracelet avec plusieurs jetons : grâce à cela, nous pourrons déguster une bière et prendre le bateau pour un cadeau gratuit à la boutique centrale.
La Heineken Experience démarre dans une pièce avec un résumé, en image (tout est très ludique dans ce musée) de l’histoire des brasseries Heineken. Petit topo sur la famille et sur l’expansion de la marque à l’international. Le début du parcours du musée est très classique : objets Heineken, historique, focus sur les membres de la famille…

Au fur et à mesure, le côté ludique reprend le dessus. Nous arrivons dans une immense salle remplie de cuves. Une démonstratrice nous fait goûter les différents éléments qui permettent de fabriquer de la bière, explications à l’appui. Nous continuons le parcours et passons devant l’écurie. Les cheveux, véritables emblèmes de la marque, servaient à tirer les chariots remplis de fûts de bière dans la ville.

Nous poursuivons l’expérience dans le bar Heineken. Une jeune femme nous offre un verre mais pas question d’y goûter de suite. Elle nous pose une série de questions sur la fabrication de la bière et le gagnant remporte à chaque fois un verre supplémentaire. Elle nous explique ensuite comment boire une bière : épaules détendues, accoudé au comptoir, gorge en arrière : nous sommes prêts à déguster notre bière bien fraîche.

L’expérience continue dans plusieurs salles interactives : jeux, photos… une vraie salle de jeu. Nous passons un très bon début d’après midi dans ce musée très sympathique. Rires garantis !

Nous décidons de passer un petit moment tranquille en faisant nos touristes de base : nous prenons le bateau visite ! Coincés entre un groupe d’allemands bruyants, pour la tranquillité on repassera ! Mais c’est agréable de découvrir la ville par la voie des eaux.

Nous passons le reste de l’après midi à flâner dans la ville…

Bilan
Les +
– Le Heineken Experience
– Les ballades en vélo avec nos guides
– L’architecture de la ville

Les –
– Une ville stressante entre les touristes, les tram, les voitures et surtout les vélos (pas facile d’être un piéton)
– La vie est chère
– La nourriture

Des bouts du monde, Voyages

Amsterdam : Jour 2

Ce matin debout 8 heures. Une grosse journée nous attend. Le bruit nous réveille, mais également le soleil. C’est bon signe car nous avons réservé une matinée vélo.
Nous avons rendez-vous comme la veille mais cette fois c’est Paul, le frère de Maxime, qui nous sert de guide. Une française, amie de Paul, nous accompagne. Direction la campagne. Nous avons en effet porté notre choix sur l’excursion randonnée du Polder Waterland. Direction donc la campagne dans le Nord de la ville. Pour s’y rendre, il faut prendre le ferry gratuit.
Le rythme n’est pas le même de la veille. Nous pédalons à toute allure à travers les petits chemins de campagne. Nous traversons de jolis villages pittoresques comme Durgerdam et Zundertdorp. Les paysages sont magnifiques et même si la fin de la ballade est assez dure pour moi (c’est toujours dans ces moments là que je regrette de ne pas faire de sport), les conversations avec Paul et Marie sont sympathiques. Rien de tel que de rencontrer les locaux pour comprendre une ville ou un pays.
A la fin du tour, nous retournons vers le centre ville pour manger un bout. On se laisse tenter par une baraque à frites. Grosse erreur. Nos pauvres petits estomacs ne supportent plus tant de gras. Un peu déçu, nous arpentons la ville. Nous passons devant plusieurs beaux bâtiments et arrivons sur le fameux marché aux fleurs. Les bulbes de tulipes envahissent les étals. Tout cela semble très touristique. Nous comprenons que ces bulbes sont exportés à travers le monde mais nous n’aurons pas plus d’infos.
Nous nous dirigeons maintenant vers le Van Gogh Museum. Nous avions réservé nos billets sur internet avant notre départ. Bien nous en a pris. Nos coupe file nous ont évité 1 heure de queue. Nous laissons nos affaires aux vestiaires et armés de nos audioguides, nous partons à la découverte des tableaux de mon peintre préféré. Finalement, les tableaux majeurs de l’œuvre de Van Gogh se trouvent au musée d’Orsay ou à Londres. Mais du coup nous découvrons des œuvres beaucoup plus inconnues de l’œuvre du peintre. L’audioguide, plutôt bien fait, nous en dit plus sur sa vie et son travail.  Il y a beaucoup de monde, ça pousse, ça parle fort… La connerie et le manque de savoir vivre est donc international ! La visite du musée nous fatigue beaucoup et nous sommes contents de sortir.

Nous continuons de marcher (nous avons finalement tout fait à pied et n’avons utilisé le tram qu’à notre arrivée). Amsterdam est en effet une ville à taille humaine et tout se fait facilement à pieds ou en vélo. Nous nous dirigeons en fin d’après midi vers le plus grand marché d’Amsterdam. Nous souhaitons en effet acheter du gouda aux producteurs locaux et non pas dépenser des sommes astronomiques dans les boutiques pour touristes.  Résultat : nous payons nos fromages moitié prix que dans les boutiques « spécialisées ».

Vers 18h, nous entrons dans un bar pour boire une bonne bière bien fraîche. On a bien mérité notre petit apéro. Nous allons ensuite diner, après une heure d’attente, au Hard Rock Café. Nous rêvions en effet d’une bonne et grosse salade, après notre désastre culinaire du repas.

L’ambiance est sympa et nous finissons la soirée en beauté.  Nous rejoignons l’appart à pieds. La nuit sera une nouvelle fois très courte (le samedi soir est loin d’être calme, Paris c’est le rêve à côté).  Mais nos muscles sont tellement endoloris que la position allongée nous fait un bien fou.

Des bouts du monde, Voyages

Amsterdam : Jour 1

Debout 5 heures. Ce matin, direction gare du Nord pour prendre le Thalys. Nous allons passer 3 jours à Amsterdam. Nous nous sommes fait plaisir et voyageons en première classe. Sièges confortables et petit déjeuner, c’est le top. Après 3 heures et quelques, nous arrivons à la gare centrale. Il y a beaucoup de monde. Nous passons par l’office du tourisme pour récupérer une carte de la ville. Elle coûte 2,50 euros mais malheureusement nous n’avons pas de monnaie. Il y a un monde fou et les hôtesses ne sont pas très aimables.
Tant pis, nous nous contenterons des plans imprimés pas nos soins. Nous prenons le tramway pour rejoindre le quartier où nous avons loué l’appartement. Nous sommes passés par le site Air B&B. Sur ce site communautaire, vous pouvez louer un appartement à un particulier pour une somme assez intéressante. Nous sommes un peu en avance donc nous nous installons dans un café pour manger un petit bagel. A 13h, nous arrivons à à l’appartement et faisons connaissance avec Nina, notre logeuse. L’échange est très rapide, à peine le temps de poser quelques questions. Je trouve cela un peu limite, nous aurions bien aimé échanger quelques mots avec elle. Son appartement, situé sur la rue du marché dans le quartier de Oud-west, est très cosy. La déco est soignée et l’appartement est confortable.  Par contre, nous en ferons les frais très rapidement, il est aussi très bruyant.
A peine le temps de se poser 5 minutes qu’il faut déjà repartir. Nous avons rendez-vous à 14h pour notre premier tour en vélo. Les vélos sont l’âme d’Amsterdam. Il y en a partout. Ils sont prioritaires sur les voitures mais aussi sur les piétons. C’est un peu déstabilisant.  Il faut faire attention à tout. Il y a beaucoup de monde et il faut jongler entre les vélos, les voitures et le tramway.
Bref nous trouvons assez facilement le lieu de rendez-vous. Nous  avons réservé auprès d’Amsterdam Vélo (Amsterdam-velo.com). Sur place, nous retrouvons Maxime, notre guide pour l’après midi. Nous sommes un peu moins d’une dizaine  de français à faire le tour. Des jeunes retraités un peu lourdauds mais nous passons outre et discutons plutôt avec notre jeune guide. Nous nous élançons sur les pistes cyclables. Les explications, bien qu’un peu légères, sont très intéressantes et nous faisons un tour assez complet de la ville. Les averses gâchent un peu notre plaisir. 2h30 plus tard, nous rendons nos vélos.
Mais la journée est loin d’être terminée. Nous décidons de nous rendre dans le fameux Red light district (le quartier rouge). C’est avec un peu de difficulté que nous trouvons les fameuses ruelles. Pas facile en effet de se repérer dans Amsterdam. Les prostituées sont au rendez-vous, à aguicher les clients dans leur vitrine. Si ça nous étonne et fait rire au début, je trouve vite l’ambiance très glauque.
Nous continuons notre ballade dans la ville, en quête d’un bon petit resto pour le soir. Affamés et épuisés par notre promenade en vélo, nous nous décidons pour un resto argentin pour manger de la bonne viande.
Nous retournons à notre appartement. Curieux, nous allumons la télé et regardons Hollande a un incroyable talent. C’est l’heure du dodo mais pour ma part, la nuit sera courte. Le bruit des passants toute la nuit et le bruit du marché dès 6h du mat’ ne m’ont pas aidée…