Tous les articles liés à

Des bouts du monde

Des bouts du monde, Voyages

Time to say goodbye (and thank you)

Voilà on y est ! Dans deux jours, je reprends l’avion direction Paris. Après un an d’aventures au bout du monde, il est temps pour moi de rentrer.

Si pendant quelques jours je me suis sentie abattue, appréhendant ce retour, aujourd’hui, alors que le compte à rebours est lancé, j’essaye d’élargir mes horizons.

Alors oui le retour en France va être difficile, oui se réadapter à la morosité ambiante va être pénible après avoir vécu quotidiennement dans la bonne humeur, mais mon but aujourd’hui est justement d’apporter cette bonne humeur, cette autre façon de penser, dans mes bagages. Lire la suite

Des bouts du monde, Voyages

Faire le tour des vignobles dans la Hunter Valley

Samedi 25 janvier 2014, c’est en compagnie de Frances, la maman des petits que je garde, et de son compagnon Andrew que je prends la route direction la Hunter Valley, la plus ancienne région viticole d’Australie. Après être sortis de Sydney, nous prenons la Great North Road, construite par les convicts, jusqu’à la charmante ville coloniale de Wollombi. Nous prenons un petit café avant de reprendre la route et s’enfoncer ainsi un peu plus dans la belle vallée verdoyante, bordée par les oliviers et animée du chant des cigales locales. Cela me rappelle mon sud natale.

Lire la suite

Des bouts du monde, Voyages

Week-end rando et détente dans les Blue Mountains

PA070344 (Copier)PA050180 (Copier)PA050182 (Copier)PA050185 (Copier)PA050186 (Copier)PA050187 (Copier)
PA050192 (Copier)PA050193 (Copier)PA050194 (Copier)PA050195 (Copier)PA050196 (Copier)PA050197 (Copier)
PA050200 (Copier)PA050202 (Copier)PA050204 (Copier)PA050206 (Copier)PA050208 (Copier)PA050209 (Copier)
PA050213 (Copier)PA050215 (Copier)PA050216 (Copier)PA050219 (Copier)PA050220 (Copier)PA050223 (Copier)
Cette semaine, les Australiens profitent d’un long week-end. Le lundi 7 octobre, le “labour day”, est en effet férié. Nous en profitons donc pour quitter la ville qui nous accueille depuis 3 mois déjà. Sac à dos, tente, sac de couchage et chaussures de rando… quel plaisir de se servir à nouveau de notre équipement de campeur/baroudeur. J’avoue que cela m’a beaucoup manqué. 

Samedi matin, direction la gare “Central” pour attraper le train de 8h20. Direction les Blue Mountains ( inscrites sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESO) , à deux heures à peine de Sydney. 
Parenthèse culturelle : Le nom de ces montagnes trouve son origine dans le reflet bleu renvoyé par les montagnes vues à distance, reflet généré par les essences volatiles des forêts d’eucalyptus .
Nous descendons à Katoomba, la ville principale de la région. Nous marchons 20 bonnes minutes jusqu’à notre camping, qui est idéalement situé. En deux temps trois mouvements notre tente est montée. Nous n’avons pas perdu la main. Nous mangeons un bout dans un charmant café à côté du camping avant de nous attaquer à notre première marche. 
Nous rejoignons “Echo Point”, qui offre une splendide vue sur la vallée et qui abrite également le centre d’informations. La marche n’est pas très difficile et nous met en condition. Au centre d’informations, un charmant monsieur nous conseille sur les différentes marches. L’après-midi, nous rejoignons donc les fameuses Three Sisters* par un sentier très touristique au coeur de la Jamison Valley. Nous quittons ensuite la partie facile en empruntant la Prince Henry Cliff Walk . Après une bonne marche, nous atteignons le centre ville de Katoomba pour faire quelques courses. 
Nous rentrons à pieds au camping. Un sandwich, une bonne douche et dodo. Enfin c’était sans compter la tempête de vent qui nous a tenu éveillé toute la nuit ! 
C’est très fatigués que nous nous réveillons le dimanche matin. En plus, dans la nuit, nous sommes passés à l’heure d’été. Nous avalons quelques biscuits Anzac et un jus de fruits et préparons notre sac à dos pour la journée. Aujourd’hui, les choses sérieuses commencent avec une marche de 15 kilomètres ! Nous dévalons les escaliers, les marches de Furber. Dans ce sens, ça va… Nous empruntons ensuite un sentier assez difficile. C’est qu’on manque un peu d’entraînement. Mes mollets tirent et je m’éclate une cheville contre un rocher. Des lianes et des troncs d’arbre obstruent le chemin. On se croirait dans Fort Boyard. La vue est splendide. Le chemin retour s’annonce encore plus difficile. Et oui car maintenant il faut reprendre l’escalier, mais en sens inverse. Nous faisons des pauses afin d’observer les cascades et les différents points de vue sur le chemin retour. Essoufflés et épuisés, nous rejoignons le camping. Le vent ne s’est pas calmé, et nous n’arrivons à dormir que quelques heures. 
Lundi matin, on décide d’y aller doucement. Et finalement on se laisse tenter par les attractions touristiques de Katoomba, Scenic World qui comprend Scenic Skyway, Scenic Cableway et leplus atypique, Scenic Railway, le chemin de fer le plus incliné du monde (52°). Regardez les vidéos sur le site officiel pour vous donner une idée ! Nous entrecoupons cela de quelques marches et voilà qu’il est déjà temps de reprendre le train. Le week-end est passé très vite mais quel plaisir de renfiler les sacs à dos et revivre un peu le road trip… 
Bien que touristiques, les Blues Mountains sont une étape à ne pas manquer. Et puis il suffit de s’éloigner un peu des sentiers pour apprécier le calme et la nature ! 
* La légende des Trois Soeurs : , les 3 soeurs tombèrent amoureuses de 3 frères d’une autre tribu ce qui engendra une virulente bataille entre les deux tribus rivales. Pour protéger les soeurs, un sorcier de la tribu de Katoomba les changea en pierre mais mourut malheureusement pendant le combat. Et c’est ainsi que les soeurs demeurèrent figées pour l’Eternité…
Des bouts du monde, Voyages

Back to Sydney

Nous quittons donc la Great Ocean Road pour tracer jusqu’à Melbourne. Nous traversons la ville pour voir un peu à quoi cela ressemble mais nous ne pouvons pas nous permettre de la visiter.

A quelques kilomètres de la ville, nous nous arrêtons en bordure de l’autoroute pour passer la nuit. Il fait nuit noire, nous avons faim, froid, sommeil. Comme nous le faisons d’habitude, nous nous éloignons un peu du bitume pour être plus tranquilles. Mais comme ce n’est décidément pas notre semaine, nous nous embourbons dans la boue. Nous n’avons en effet pas vu que la terre était très humide. La voiture est très basse et les roues s’enlisent de plus en plus. Impossible de bouger la voiture. Dégoûtés, nous nous mettons à repousser la terre pour tenter de dégager les roues. Une heure plus tard, c’est toujours la même catastrophe.

Nous décidons donc d’appeler le service dépannage d’Europcar. Une demi-heure plus tard, un camion vient nous sortir de là. Le mécanicien teste la voiture qui n’a rien. Il nous conseille également une autre aire de repos, à quelques kilomètres de là. Sauf que ce qu’il a oublié de nous préciser c’est que c’est un relais pour camions et une station essence. Tant pis il est déjà 23 heures, nous n’avons pas mangé et nous sommes épuisés. On se venge avec un bon gros Mac Do avant de faire un petit somme sur le parking.

Le lendemain matin, nous mettons les voiles très tôt. Je prends le volant et parcours d’une traite (ou presque) les 800 kilomètres qui nous séparent de Sydney.

Nous nous arrêtons en chemin dans une minuscule ville qui fut le repère du célèbre gangster Ned Kelly.

Nous arrivons en fin d’après-midi dans les embouteillages de Sydney. Nous nous garons enfin à Surry Hills vers 19h. Un ami à Chris nous prête son appart pour le week-end. Je ne sais pas comment nous aurions fait sans son aide (encore merci Alex). Nous nous reposons et le lendemain matin, nous sortons toutes les affaires de la voiture.  Il nous faut trouver un appart au plus vite. Heureusement, la chance nous souris enfin et le dimanche soir, après avoir rendu la voiture le matin, nous prenons possession de notre chambre dans une colocation de Surry Hills. Le lundi, nous enchaînons les aller-retour pour emmener tout le matériel de camping dans notre nouveau chez-nous, sous des trombes d’eau (sinon c’est pas drôle).

Depuis deux semaines, nous cherchons un job. La recherche prend un peu plus de temps que prévu mais nous sommes sur de bonnes pistes. La suite au prochain épisode…