Société

Sorcellerie, féminisme et bien-être : ce que cela signifie d’être une sorcière moderne

Sorcellerie, féminisme et bien-être : ce que cela signifie d’être une sorcière moderne

Alors que les sorcières du passé ont été reléguées dans les livres d’histoires, non considérées comme ayant un pouvoir magique légitime, les sorcières d’aujourd’hui détiennent un autre type de pouvoir : l’autonomisation. Alors, que signifie exactement être une “sorcière moderne” ? Et à quoi ressemble la pratique de la sorcellerie à notre époque ? Cet article aborde les points suivants :

Les liens entre la sorcellerie et le féminisme

Si les hommes cis ont certainement pratiqué leur part de “sciences occultes”, la majorité des personnes accusées et punies pour sorcellerie au cours de l’histoire étaient des femmes. Les femmes représentaient plus de 80 % des personnes brûlées sur le bûcher pendant la Réforme – une période de soulèvement chrétien dans l’Europe du 16e siècle.

Le christianisme n’est qu’un exemple parmi d’autres. Les femmes étaient également l’incarnation du mal dans les mythes grecs et romains. Mais quel que soit le système de croyance ou la période de l’histoire, la notion de sorcière – une femme plus puissante qu’un humain normal, mais pas tout à fait un dieu – était inacceptable.

Elle remettait en cause les structures de pouvoir existantes et le statu quo. Ça ressemble déjà à du féminisme ?

Considérez l’archétype classique de la sorcière. Son assemblée met l’accent sur la sororité et les relations féminines. Elle fait des pactes sexuels avec le diable et défie les normes de genre. Non seulement elle a du pouvoir sur les hommes, mais elle les rend complètement insignifiants, et pas seulement sur le plan sexuel.

Le pouvoir inné de la sorcière – sa magie – existe en dehors des domaines social, politique et économique. Il existe en dehors du patriarcat. C’est pourquoi les sorcières sont si effrayantes. Plus précisément, elles sont effrayantes pour les hommes qui essaient de les contenir.

Comment la sorcellerie moderne peut se manifester sous forme de pratiques de bien-être ?

A quoi ressemble la pratique de la sorcellerie moderne et de l’ésotérisme au 21ème siècle ?

Je pense que la sorcellerie moderne peut prendre des formes très simples, et peut même être des choses que vous pratiquez déjà.

Prenez le développement personnel par exemple. Comme la sorcellerie, le self care est basé sur le principe que votre magie vient de l’intérieur, et que vous avez, en tant qu’individu, une capacité innée à guérir.

Quand on sait à quel point la Wicca met l’accent sur la détermination et les libertés personnelles, les rituels d’autosoins en tant qu’actes de sorcellerie moderne sont parfaitement logiques. Comme le dit Lalah Delia, écrivain spirituel et éducatrice en bien-être, “prendre soin de soi est la façon dont vous reprenez votre pouvoir”. Et la sorcellerie, après tout, est une question de pouvoir.

Prenez la médecine naturelle comme autre exemple. Depuis les éléments astrologiques que sont la terre, le vent, le feu et l’air, jusqu’au fait que tant de méfaits semblent se produire dans les bois, il existe un lien fort entre la sorcellerie et le monde naturel. La médecine naturelle ne fait pas exception.

Comme la sorcellerie, la médecine naturelle et l’herboristerie sont des métiers qui doivent être appris, perfectionnés et maîtrisés.

Cette notion d’utilisation stratégique de substances naturelles – qu’il s’agisse d’herbes, de vitamines, de minéraux ou d’aliments – pour bidouiller votre corps afin de vous permettre d’atteindre votre plein potentiel de santé semble… résolument sorcière, non ?

Sans compter que la médecine alternative est fondamentalement sorcière. Comme dit plus haut, la sorcellerie est une affaire de rébellion, de remise en cause des structures de pouvoir existantes et d’acceptation des libertés individuelles.

Lorsque vous utilisez des moyens naturels de guérison, vous défiez les structures de pouvoir existantes de la médecine conventionnelle, et vous embrassez votre liberté personnelle de chercher des alternatives si le statu quo ne vous convient pas.

Je pense donc qu’il y a un peu de sorcière dans chaque femme.

Vous considérez-vous comme une féministe ? Adoptez-vous des pratiques de guérison alternatives ? Vous vous battez pour (re)prendre votre place dans la société ? Oui ? Alors vous êtes une sorcière moderne !

Article précédent

Vous devriez aimer...

Pas de commentaires

Donnez votre avis